Un Carnaval gastronomique !

 

Els 7 Ambaixadors del Rei Carnestoltes, Mercat de Sants 12.02.2015 Fotografia PERE VIRGILI
Les 7 ambassadeurs du roi Carnelstotes

La semaine dernière en Catalogne, nous avons eu la chance d’assister à de grandes fêtes de Carnaval, qui se terminent le Mercredi des Cendres (populairement connu comme le “jour d’enterrement de la sardine”). Cette fête a ses particularités et ses rituels bien à elle dans chaque ville ou chaque village de Catalogne. Afin de les découvrir au mieux, il faut les vivre avec les Catalans et pour vous motiver à le faire je vous donnerais ici quelques anecdotes, notamment au niveau gastronomique, car la nourriture fait partie intégrante de la culture du Carnaval et de la culture catalane :-).

Le Carnaval a été pendant très longtemps une fête chrétienne, mais que les gouvernants utilisaient comme échappatoire pour la population, qui à la sortie d’hivers très rudes du point de vue alimentaire, avait besoin de “décompresser” et de prendre des forces avant le début du carême et de la semaine sainte (période de jeune et d’abstinence). Aujourd’hui devenu une fête païenne, il s’agit d’un moment de frénésie et relâchement où tous les excès sont permis. A l’époque, à travers le déguisement il était permis d’exercer des critiques envers la classe politique et de tourner en dérision le pouvoir établi. Le Carnaval a donc été utilisé comme un outil de contrôle pour éviter les révoltes et autres soulèvements des peuples envers les pouvoirs.

del-Carnaval-Barcelona-JORDI-PIZARRO_ARAIMA20120216_0068_20

Interdit pendant le franquisme, le carnaval est aujourd’hui une fête très appréciée. Ici le carnaval s’appelle aussi “carnelstotes” et on le célèbre surtout à Barcelone où le roi Carnelstotes et la reine Belluga arrivent en ville pour ouvrir un grand défilé. Mais on le retrouve également à Vilanova i la Geltru, Solsona, Tarragona, Roses ou encore Sitges.

En général au moment du carnaval, mieux vaut ne pas surveiller son taux de cholestérol car on mange en excès, notamment des plats et mets plutôt riches et gras. A l’origine, ceci était dans le but de faire des réserves avant la longue période de carême. La semaine sainte est en général accompagnée d’une excellente offre gastronomique.

La "coca de llardons"
La « coca de llardons »

Le mercredi des cendres, certains quartiers de Barcelone organisent des repas populaires pendant lesquels on mange de la sardine.On déguste aussi la délicieuse Coca de Llardons, sorte de pizza sucrée aux pignons, une vraie bombe à calories.

La fameuse saucisse à l'oeuf
La fameuse saucisse à l’oeuf

L’autre grand protagoniste du carnaval est l’oeuf (on fait le plein de proteines!) dégusté sous forme de botifarra d’ous, une saucisse à l’oeuf que l’on mange froide souvent accompagnée de pain et tomate. Le jeudi gras est aussi le jour de l’omelette (“tortilla”) cuisinée principalement avec des pommes de terre ou avec la fameuse saucisse à l’oeuf.

Finalement, le Carnaval ne serait-il pas une excuse pour bien manger? Car le carême du point de vue gastronomique n’est pas si triste que ca: c’est une période où la morue (en Catalogne on en trouve plus de 100 recettes différentes) et les bunyols (beignets au sucre) sont à l’honneur !

DSC_0008
Les ‘bunyols’
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s